PARIS en

photos

Recherche

20 02 2009

La maison de Molière, 31 rue du Pont-Neuf

moliere 31 pont neuf

Voici la plaque qu’on peut lire sur la façade du 31 rue du Pont-Neuf (1er arrondissement, à 2 pas des Halles). J’aurais du noter le texte, parce que là c’est illisible. :-)

Toujours est-il que cette maison revendique être à l’emplacement de la maison dans laquelle naquit Molière, l’illustre comique, metteur en scène, comédien du Roy… D’où le beau buste de l’artiste qui orne le tout. J’ai lu ici qu’en fait Molière est né au 96 rue Saint-Honoré (pas loin de cette maison, donc).

One of the two houses which claims to be the place where Molière was born in 1620.

Tags : , , ,

Photographié ici : 1er arrondissement, Les Halles

Situer sur la carte générale (nouvelle page)
geo_mashup_map
« Photo précédente Des dragons dans Paris

Des dragons dans Paris

19 février 2009
Photo suivante » Le Moulin Rouge, place Blanche

Le Moulin Rouge, place Blanche

21 février 2009

Commentaires (9)

startine

février 20th, 2009 à 10:21    


J’ignorais qu’il était parisien, je pensais qu’il était né dans le Sud Ouest, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs.

Magnifique niche servant d’écran au buste et le protégeant des pigeons.

Il faudra que j’aille faire un tour dans cette rue, la prochaine fois que je vais aux Halles…

SurfAnna

février 20th, 2009 à 19:21    


Il y a une théorie sur les origines du maître qui circule : Molière serait d’origine alsacienne. Eh oui, Poquelin n’est pas vraiment très français comme sonorité. Est-ce que ça ne viendrait pas de Boecklin, un nom très courant en Alsace ? ;-)

Vincent

février 21st, 2009 à 0:59    


Très possible, effectivement…
Mais j’ai une autre question, bien plus cruciale, en réponse à ton Comment sur mon Blog : pourquoi n’oses-tu plus porter de Buffalos, alors que c’est vraiment « le top du top », quels que soient leurs modèles ?
N’est-ce pas ?
-http://buffaddict.blogspot.com/search/label/Buffalos
On s’en fout, de la mode, non ? Et pourtant, je suis un mec (même pas homo), et ça m’éclate toujours autant, ces chaussures, quoi… Beaucoup plus que ces nullités de CONVERSE qui ont envahi les trottoirs parisiens, lol !
Allez… Si tu veux, je t’en prête, lol !!!

SurfAnna

février 21st, 2009 à 9:43    


Héhé… oui, la mode ce n’est pas tout ! mais j’assume pas encore. ;-)

Vincent

février 21st, 2009 à 10:45    


Mais si, mais si, il faut, porter ce que l’on veut quand on veut !!!

J’ai dû buguer, dans mon lien précédent, donc je retente :

-http://buffaddict.blogspot.com/search/label/Buffalos

SurfAnna

février 21st, 2009 à 10:52    


Non t’as pas bugué !
J’ai juste mis un « – » devant ton lien parce qu’il n’ a rien à voir avec le thème Paris + photos. Mais ça permet de laisser ton url accessible malgré tout aux visiteurs qui veulent voir de quoi il en retourne. ;-)

Vincent

février 22nd, 2009 à 2:16    


Ah, OK ! Remarque, ça ne me vexe pas plus que ça, ceci dit, mais l’informatique est parfois tellement bizarre que j’aime bien connaître l’origine « logique » des Bugs, quand il y en a une…
Mais là, en l’occurence, il y en a une, très cohérente, en plus (c’est très rassurant, surtout après la semaine NON INTERNET très éprouvante que je viens de vivre) !
Certes, les gens peuvent toujours cliquer sur mon nom (vu que du coup, j’ai changé mon lien habituel)…
Mais, mais, mais, Surfanna, as-tu néanmoins pensé une seule seconde au sort de toutes ces pauvres filles, obligées de porter ces horribles CONVERSE juste histoire de ne pas paraître grave tarées aux yeux de leurs copines, et qui auraient justement pu grâce à ce lien avoir accès à « la classe », quoi, tout simplement…

Bon. En même temps, je dis ça, je dis rien, lol !
DSL !

Michl Walter

octobre 17th, 2012 à 15:47    


Au sujet de Jean Baptiste Poquelin, je confirme que ce nom de famille sonne vraiment très allemand, Böcklin (une famille noble strasbourgeoise, sinon un nom assez répandu en Allemagne du sud Petit Bouc, Bouquetin en flamand ou Böckel en Alsace centrale) comme beaucoup de noms de Parisiens de son temps. Pas étonnant, vu la quantité d’immigrés de pays germanophones alors, et encore aujourd’hui à Paris.
Le personnage de Tartuffe ne vient pas de l’italien tartufo (truffe ?? rien à voir avec le personnage qui n’est pas un comique) mais plutôt de l’allemand der Teufel = le diable, curieusement transcrit dar Tüffe(l) qui lui sonne comme de l’alémanique de Haute Alsace ou de Suisse dar Tüfi
Finalement la langue de Molière on se demande si ce n’est pas l’allemand alsacien.

Michl Walter

octobre 17th, 2012 à 15:57    


Pas vraiment étonnant que Startine pense à Molière comme occitan, il y a une petite ville de ce nom en Languedoc. Par ailleurs ça sonne aussi comme Müller (les deux mots viennent du latin et c’est le meunier comme profession) y aurait il un Müller chez les Böcklin ? la famille en guerre larvée permanente à Strasbourg avec les Zorn avant le 16e siècle étaient les Müllenheim, comme Moulinsart de Hadocque, Tintin alias Tim habite à Müllenheim ou Müllenhof dans la traduction allemande des livres de Hergé, le méchant s’appelle le Dr Müller aussi

Laissez un commentaire : c'est simple, rapide et ça fait plaisir... :)

D'autres photos qui pourront vous plaire
Warning: Use of undefined constant rand - assumed 'rand' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/36/d246849770/htdocs/wp-content/themes/slickpress/single.php on line 96
Ne ratez pas les prochaines photos ! Abonnez-vous ou suivez le blog ici :